ਜੈਵਿਕ ਇੰਧਨ: ਤੇਲ, ਗੈਸ, ਕੋਲਾ, ਪ੍ਰਮਾਣੂ (fission ਅਤੇ Fusion)100 ਡਾਲਰਾਂ ਵਿਚ ਤੇਲ ਦੀ ਪ੍ਰਤੀ ਬੈਰਲ! ਅਸੀਂ ਅੰਤ ਵਿਚ ਇੱਥੇ ਹਾਂ!

ਤੇਲ, ਗੈਸ, ਕੋਲਾ, ਪ੍ਰਮਾਣੂ, PWR, EPR, ਗਰਮ ਫਿਊਜ਼ਨ, ITER, ਥਰਮਲ, ਸਵੈਉਤਪਾਦਨ, trigeneration. Peakoil, ਖਾਤਮਾ, ਅਰਥਸ਼ਾਸਤਰ, ਭੂ-ਤਕਨਾਲੋਜੀ ਅਤੇ ਰਣਨੀਤੀ.
C Moa
ਮੈਨੂੰ 500 ਸੰਦੇਸ਼ ਪੋਸਟ!
ਮੈਨੂੰ 500 ਸੰਦੇਸ਼ ਪੋਸਟ!
ਪੋਸਟ: 704
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 08/08/08, 09:49
ਲੋਕੈਸ਼ਨ: Alger
X 9

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ C Moa » 17/01/09, 10:25

Dirk ਪਿੱਟ ਨੇ ਲਿਖਿਆ:ਸਮੱਸਿਆ ਇਹ ਹੈ ਕਿ ਵਿਸ਼ਵ ਦੇ ਤੇਲ ਦੇ ਭੰਡਾਰ ਇੱਕ ਸਰੋਵਰ ਨਹੀਂ ਹਨ ਜਿੱਥੋਂ ਅਸੀਂ ਅਜੇ ਵੀ ਘਾਟ ਦੇ ਪਹਿਲੇ ਦਿਨ ਵੱਧ ਤੋਂ ਵੱਧ ਪ੍ਰਵਾਹ ਕੱ drawਦੇ ਹਾਂ, ਅਤੇ ਅਗਲੇ ਦਿਨ ਖਾਲੀ ਹੈ.
ਇਹ ਉਹੀ ਹੈ ਜੋ ਮਸ਼ਹੂਰ ਅਤੇ ਬਹੁਤ ਅਕਸਰ ਵਰਤੇ ਜਾਂਦੇ ਆਰ / ਪੀ ਅਨੁਪਾਤ (ਭੰਡਾਰ / ਮੌਜੂਦਾ ਉਤਪਾਦਨ) ਹੈ ਜੋ ਸਾਨੂੰ ਤੇਲ ਦੇ ਸਾਲਾਂ ਦੀ ਸਿਧਾਂਤਕ ਗਿਣਤੀ ਪ੍ਰਦਾਨ ਕਰਦਾ ਹੈ ਜਿਸ ਨਾਲ ਸਾਨੂੰ ਵਿਸ਼ਵਾਸ ਹੁੰਦਾ ਹੈ.

ਸਚਾਈ ਇਹ ਹੈ ਕਿ ਜਦੋਂ ਤੁਸੀਂ ਕੁੱਲ ਰਿਜ਼ਰਵ ਦੇ ਅੱਧੇ ਨਾਲੋਂ ਥੋੜ੍ਹਾ ਜਿਹਾ ਵੱਧ ਸੇਵਨ ਕਰਦੇ ਹੋ (ਜੋ ਕੁਝ ਸਾਲਾਂ ਦੇ ਅੰਦਰ-ਅੰਦਰ ਹੁੰਦਾ ਹੈ), ਵਹਾਅ ਘੱਟਦਾ ਜਾਂਦਾ ਹੈ.
ਇਸ ਲਈ ਪਿਛਲੇ ਸਾਲ ਦੇ ਮੁਕਾਬਲੇ ਹਰ ਸਾਲ ਤੇਲ ਦੀ ਉੱਚ ਪ੍ਰਤੀਸ਼ਤਤਾ ਦੇ ਬਗੈਰ ਅਜਿਹਾ ਕਰਨਾ ਜ਼ਰੂਰੀ ਹੋਏਗਾ.

ਇਸ ਤੋਂ ਵੀ ਮਾੜੀ ਗੱਲ: ਜਿੰਨਾ ਅਸੀਂ ਕੱ forਣ ਵਾਲੀ ਟੈਕਨੋਲੋਜੀ ਦੁਆਰਾ ਥ੍ਰੂਪੁੱਟ ਵਿਚ ਇਸ ਗਿਰਾਵਟ ਲਈ ਮੁਆਵਜ਼ਾ ਪਾਉਣ ਦੀ ਕੋਸ਼ਿਸ਼ ਕਰਾਂਗੇ, ਉਨੀ ਜਲਦੀ ਬੂੰਦ ਹੋਵੇਗੀ. ਕੁਝ ਹੋਰ ਸਾਲਾਂ ਲਈ ਅਨੰਦ ਵਧਾਉਣਾ ਭੁਗਤਾਨ ਕਰਨਾ ਬਹੁਤ ਮਹਿੰਗਾ ਹੋਏਗਾ ਕਿਉਂਕਿ ਪਹਿਲੇ ਸਾਲਾਂ ਵਿੱਚ 3 ਜਾਂ 4% ਹੋਣ ਦੀ ਬਜਾਏ, ਜਦੋਂ ਇਹ ਵਾਪਰਦਾ ਹੈ ਤਾਂ ਬੂੰਦ 10% ਜਾਂ ਵੱਧ ਤੱਕ ਪਹੁੰਚ ਜਾਂਦੀ ਹੈ.

ਹਰ ਕੋਈ ਜਾਣਦਾ ਹੈ ਕਿ ਤਲਾਅ ਸੁੱਕ ਰਿਹਾ ਹੈ ਪਰ ਅਸੀਂ ਤੇਜ਼ੀ ਨਾਲ ਪੰਪ ਕਰਨ ਲਈ ਵਧੇਰੇ ਪਾਈਪਾਂ ਪਾਉਂਦੇ ਹਾਂ.
La vérité c'est que vous ne savez absolument pas quel est le pourcentage de produits disponible et qui a déjà été extrait.

Là aussi, je sais que cela sera difficile de vous convaincre mais bon...

Tout d'abord, il faut savoir que l'on considère qu'un puits est épuisé lorsque l'on a extrait autour de 30 % du pétrole présent dans le réservoir. Cela veut dire que dans tous les réservoirs exploités et considérés épuisés, il reste encore (en moyenne bien sur) autour de 70 % de brut. Les techniques de forage et des traitements des réservoirs évoluant en permanence, on peut légitimement penser que nous reviendrons exploiter des gisements considérés épuisés lorsque les techniques auront évolués (les nouveaux champs sont d'ors et déjà beaucoup plus performants qu'il y a 10 ans).

De plus, il faut savoir que si aujourd'hui les forages se font à des profondeurs comprises entre 2000 et 5000 m, il y a encore de nombreuses possibilités car les outils modernes de forages permettent de descendre jusqu'à 10 000 mètres.

Enfin, sachez qu'il y a eu plusieurs découvertes majeures ces dernières années (Brésil, Kazakhstan, Angola...) qui laissent présager une nouvelle étape dans les capacités de production. Comme cela a déjà été dit, les capacités de production des pétroliers dépendent directement du prix du baril. A 150 USD, toutes les techniques et tous les investissements peuvent être envisagés. A 35 USD, beaucoup de ces techniques ne sont plus rentables. Sachez que d'ors et déjà un certain nombre de projets ont été gelés en attendant "des jours meilleurs" par les producteurs (pétroliers ET les pays propriétaires).

Je suis tout à fait d'accord avec ce que dit Did67 lorsqu'il dit.
ਅਚਾਨਕ, ਵਧੇਰੇ ਮੁਸ਼ਕਲ, ਵਧੇਰੇ ਜੋਖਮ ਭਰਪੂਰ, ਇਸ ਮਹਿੰਗੇ ਤੇਲ ਦਾ ਹਿੱਸਾ ਸਾਡੀ ਸਪਲਾਈ ਵਿਚ ਵਾਧਾ ਕਰੇਗਾ. ਸਾਨੂੰ ਲਾਗਤਾਂ ਦੀ ਇੱਕ ਕਿਸਮ ਦੀ "ਜਿਓਮੈਟ੍ਰਿਕ ਤਰੱਕੀ" ਦਾ ਸਾਹਮਣਾ ਕਰਨਾ ਪਏਗਾ !!!
En revanche, dire
Donc les coûts de tout ce pétrole augmenteront. Les profits des compagnies aussi, au passage
est un non sens car l'on espère gagner plus d'argent lorsque l'on prend plus de risques.

Un dernière remarque, certes les profits des pétroliers sont importants en numéraire et je n'irais pas les plaindre mais relativisons !!!

Ces dernières années, grosso merdo, TOTAL a fait des bénéfices d'environ 12 milliards d'Euro pour un chiffre d'affaire dépassant les 120 milliards d'Euro soit une marge nette tournant autour de 10 %.

Demandez à votre artisan du coin combien de marge il fait. Rien que sur la revente du matériel, il fait au minimum 30 % (plus les cadeaux divers et variés en fin d'année de la part des fournisseurs).
Dans la grande distribution, il est admis (quoi qu'ils en disent) que les marges tournent autour de 50 % et le risque est quand même limité dans cette partie de l'économie puisque :
- on mange tous les jours et ils connaissent quasiment au kilo prêt combien de pates et farines seront vendus le lundi et le vendredi (stock très limités) ;
- les invendus sont repris par les fournisseurs (imaginez la gueule de Leclerc si vous lui rameniez du jambon que vous n'avez finalement pas mangé) ;
- ils n'ont pas de problème de cash puisque lorsque l'on achète on paie tout de suite alors qu'ils ne paieront leurs fournisseurs que dans 3 mois. Dans le pétrole il faut investir plusieurs milliards voire dizaines de milliards, plusieurs années en avance avant de faire sortir un baril !!!

On parle souvent des bénéfices records mais rarement des investissements records qui pour votre information profite beaucoup aux entreprises parapétrolières françaises (Technip, SAIPEM, Bourbon...).

@Christophe et Cuicui

+1 pour tous les deux.
0 x

ਯੂਜ਼ਰ ਅਵਤਾਰ
Did67
ਸੰਚਾਲਕ
ਸੰਚਾਲਕ
ਪੋਸਟ: 16825
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 20/01/08, 16:34
ਲੋਕੈਸ਼ਨ: Alsace
X 7092

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ Did67 » 17/01/09, 12:23

ਲਗਦਾ ਹੈ Moa ਨੇ ਲਿਖਿਆ:
Ces dernières années, grosso merdo, TOTAL a fait des bénéfices d'environ 12 milliards d'Euro pour un chiffre d'affaire dépassant les 120 milliards d'Euro soit une marge nette tournant autour de 10 %.
.


Donc je ne comprends pas pourquoi tu m'as contredit quand j'ai écrit que si les prix augmentaient car gisements plus difficiles (et tu es d'accord), les bénéfices des compagnies aussi.

Supposons que le prix double. Donc, 240 milliard de chiffre d'affaire (et comme je l'ai indiqué, je pense que cela peut être beaucoup plus), tu penses qu'ils vont baisser leur marge ??? J'en doute. Donc leurs bénéfs vont augmenter... D'autant qu'ils nous tiennent, tu le démontres très bien.

S'attendre au contraire, d'un stricte point de vue économique, ce serait admettre que les pétroliers deviennent... philanthrope !!! J'ai un vague doute...

Enfin, preuve s'il en fallait une : quand les cours du pétrôle monte, le cours des actions des compagnies pétrolières aussi !!! Car la marge est supposée restée stable (ou peut-être augmenter), le chiffre d'affaire augmentant, le bénéf va augmenter...

Donc je pense qu tu as eu tort de contester mon point de vue.
0 x
ਯੂਜ਼ਰ ਅਵਤਾਰ
Did67
ਸੰਚਾਲਕ
ਸੰਚਾਲਕ
ਪੋਸਟ: 16825
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 20/01/08, 16:34
ਲੋਕੈਸ਼ਨ: Alsace
X 7092

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ Did67 » 17/01/09, 12:30

ਲਗਦਾ ਹੈ Moa ਨੇ ਲਿਖਿਆ:Depuis quand un industriel produit des matériels ou des matériaux qui ne servent à rien


Euh, "servà rien" : à définir.

Tous le question sur la notion de "besoin".

Quelqu'un qui a pris un peu de recul sur notre société de consommation te dira que la majorité des choses vendues par des compagnies ne servent à rien.

"Avoir un marché" est une autre histoire - et, dans ta démonstration, un peu plus éxact !!!

Sans parler de 'lintoxication, via médias, pubs, stars, etc... pour "créer le marché en faisant croire qu'il y a un besoin"...

Quand on voit qu'aujourd'hui, c'est la "sur-mal-bouffe" qui devient un véritable problème de santé publique, cela permet parfaitement d'illustrer à la perfection la question du besoin / envie / marché / créer des besoins...
0 x
C Moa
ਮੈਨੂੰ 500 ਸੰਦੇਸ਼ ਪੋਸਟ!
ਮੈਨੂੰ 500 ਸੰਦੇਸ਼ ਪੋਸਟ!
ਪੋਸਟ: 704
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 08/08/08, 09:49
ਲੋਕੈਸ਼ਨ: Alger
X 9

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ C Moa » 17/01/09, 14:59

Did67 ਨੇ ਲਿਖਿਆ:Donc je pense qu tu as eu tort de contester mon point de vue.
Je me suis probablement mal exprimé car je ne contestais pas ton lien entre la difficulté grandissante d'extraire (donc l'augmentation de la prise de risque) et l'augmentation des bénéfices. Je voulais juste relativiser la marge qui était faite notamment parce que tu disais :
c'est pour cela, qu'elles raffolent de cette idée
A mon avis en bons financiers que sont les patrons de ces grandes majors, je ne pense pas qu'ils raffolent de cette situation car le business devient de plus en plus dur et ils prennent de plus en plus de risques pour finalement ne pas gagner plus (d'un point de vue marge). En fait, je serais entièrement d'accord de dire qu'ils abusent si leurs marges augmentaient avec le prix du pétrole (comme c'est le cas pour l'état pour tout ce qui est taxes sur les carburants et TVA). En réalité, le fait que leur marge reste stable, cela signifie qu'ils investissent de plus en plus d'argent (en numéraire) dans la R&D et dans le développement des champs.

Aujourd'hui que les prix du baril chutent, cela devient immédiatement un problème car beaucoup de compagnies ont gelé leurs investissements notamment dans l'exploration.

Supposons que le prix double. Donc, 240 milliard de chiffre d'affaire (et comme je l'ai indiqué, je pense que cela peut être beaucoup plus), tu penses qu'ils vont baisser leur marge ???
Bien sur que non et si ils le faisaient ils se mettraient en danger vu les investissements en jeu. Juste pour finir sur cette notion de marge, ce que je voulais mettre en avant c'est :
1) certes les pétroliers font de gros bénéfices mais c'est aussi parce qu'ils ont de gros chiffres d'affaire ;
2) en comparaison avec d'autres entreprises (petites ou grosses) le niveau de leur marge est très raisonnable même si ce ne sont pas des bisounours ;
3) qu'il ne fallait pas oublier la notion de risque industriel/financier pris lorsque l'on investit plusieurs centaines de millions d'euro dans de l'exploration et qu'au bout il n'y a rien ou très peu. Extraire du pétrole c'est un peu plus compliqué et risqué que de vendre des petits pois (et pourtant la grande distribution marge 5 fois plus en moyenne).
Enfin, preuve s'il en fallait une : quand les cours du pétrôle monte, le cours des actions des compagnies pétrolières aussi !!! Car la marge est supposée restée stable (ou peut-être augmenter), le chiffre d'affaire augmentant, le bénéf va augmenter...
c'est aussi (et peut être surtout) que l'on peut légitimement se dire qu'ils auront les moyens de développer leur activité.
Donc leurs bénéfs vont augmenter... D'autant qu'ils nous tiennent, tu le démontres très bien.
Nous tiennent ils tant que cela ?? Moi je dis que la question vaut d'être posée.

Comme tu le dis dans ton autre message, la notion d'utilité et de besoin (réel ou créé) est très subjective et les récents évènements ont montré que rien n'était irréversible. ਇਹ ਗਰਮੀ, il y a eu une forte baisse des ventes de carburants (autour de 12 %) et cela semble continuer puisqu'en novembre, la chute est également de 12 %.
Jusqu'à présent, à chaque hausse, on se disait que la consommation allait baisser et finalement rien ne se passait. Arriver à 1,50€ le litre était sans doute la limite de trop car depuis les gens ont très fortement baissé leur consommation.
AMHA, ils n'ont même pas diminuer leurs déplacements, simplement ils ont levé le pied et adopté une conduite plus économe et qu'ils ont à présent gardé (espérons que cela dure le plus longtemps possible). Par ailleurs, il y a eu une baisse sensible de la fréquentation des grandes surfaces il y a quelques mois (je n'ai malheureusement plus les chiffres) et là encore, les grands penseurs n'ont rien vu venir et ils ont du mal à comprendre et donc à réagir.

Cela prouve bien pour moi que le "pouvoir" est entre nos mains. Quoi qu'on essaie de nous faire croire, je suis persuadé que l'on peut influencer beaucoup de chose en changeant nos modes de consommation sans pour autant changer notre confort et tout ce qui va avec.
Pour reprendre ton exemple lié à l'alimentaire, en achetant nos produits alimentaires dans les AMAP, on mangera mieux, l'agriculteur sera mieux rémunéré et au bout du compte, moins d'énergie aura été dépensées pour produire et manger ces produits....
0 x
ਯੂਜ਼ਰ ਅਵਤਾਰ
Did67
ਸੰਚਾਲਕ
ਸੰਚਾਲਕ
ਪੋਸਟ: 16825
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 20/01/08, 16:34
ਲੋਕੈਸ਼ਨ: Alsace
X 7092

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ Did67 » 17/01/09, 16:23

ਲਗਦਾ ਹੈ Moa ਨੇ ਲਿਖਿਆ:
Did67 ਨੇ ਲਿਖਿਆ:
A mon avis en bons financiers que sont les patrons de ces grandes majors, je ne pense pas qu'ils raffolent de cette situation car le business devient de plus en plus dur et ils prennent de plus en plus de risques pour finalement ne pas gagner plus (d'un point de vue marge). ....


En s'expliquant, on finit par être assez d'accord...

Sauf sur ce point.

Des chiffres d'affaires qui augmentent, des marges au moins stables (si ce n'est plus), des actions qui montent, et un marché quasi-captif ! Il n'y a là rien d'inquiétant pour un manager.

Il doit y avoir de quoi ramasser quelques bonnes primes de résultats...

Bien sûr, pas trop à l'aise face aux médias sur la situation Birmane, quelques écolos quui les contrarient en Alaska ou dans l'Alberta, quelques copinages avec Omar Bongo... Mais rien d'insurmontable à un bon service des coms !!!

Et notre dépendance : tu passes sur ce que tu as pourtant évoqué. La dépendance invisible : médicaments, plastiques (y compris prothèses - je trouve toujours navrant de flamber un produit avec lequel on fait des valvules cardiaques de remplacement ! passons sur les seins en silicone...), fringues, claviers,... Il est vrai que sur le carburant, cela a un peu tilté cet été.

Et là, sur le fuel, c'est le boom ! 15 jours d'attente !!! (ce midi, dans le JT de FRance 2). Pas si facile de changer de chaudière ! J'en sais quelque chose pour témoigner à ce sujet sur un autre fil...
0 x

Dirk ਪਿੱਟ
Econologue ਮਾਹਰ
Econologue ਮਾਹਰ
ਪੋਸਟ: 2081
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 10/01/08, 14:16
ਲੋਕੈਸ਼ਨ: isere
X 66

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ Dirk ਪਿੱਟ » 17/01/09, 19:53

ਲਗਦਾ ਹੈ Moa ਨੇ ਲਿਖਿਆ:La vérité c'est que vous ne savez absolument pas quel est le pourcentage de produits disponible et qui a déjà été extrait.

Là aussi, je sais que cela sera difficile de vous convaincre mais bon...


cmoa,
Et bien si, on le sait, enfin c'est pas moi mais quelques amateurs comme Colin Campbell, Richard Duncan ou d'autres. et en plus il y a plus ou moins consensus sur ce qu'on appelle l'URR (ultimately recoverable ressource) Je t'invite a consulter les différents ouvrage qui en parle. On a consommé environ la moitié de la ressource récupérable.
concernant les taux de récupération, je t'invite également a consulter les mêmes ouvrages et tu verras qu'on est justement en train de faire l'inverse d'une augmentation du taux de récupération. il est démontré que plus on pompe vite plus le taux de récupération est faible. pour faire "durer" les forages, il faudrait pomper à des débits plus faibles.
un site très instructif la-dessus est resornoir.org d'emmanuel broto qui sait egalement de quoi il parle.

concernant les découvertes récentes, il faut regarder les chiffres et l'on s'aperçoit rapidement qu'elles ne représentent pas grand chose en terme de consommation mondiale actuelle (85 Mb/j) et il est egalement démontré qu'elles n'influencent que peu la date de la dépletion.

pour finir, je ne suis pas du tout adepte de la theorie du complot et des soi-disant mechants petroliers. Le petrole s'est imposé au cours du 20eme siecle principalement grace à son extraordinaire densité énergétique et sa facilité d'utilisation: Rockfeller repetait a qui voulait l'entendre: oil is liquid!
sans jeu de mot, les liquides sont très pratiques pour leur utilisation, bien plus que les gaz ou l'électricité (qui n'est pas une énergie en soi mais un vecteur)
Nous avons tous profité de cette manne énergétique mais ce qui est sûr, c'est qu'il va falloir s'en passer. ce que je voulais dire, c'est qu'apres un siecle d'utilisation intensive, notre dépendance est telle que rien ne nous fera nous en passer volontairement (enfin c'est mon opinion) je pense que nous nous en passerons uniquement contraints et forcés parce que les quantités disponibles vont baisser....demain.

un dernier lien biblio: je conseille a tous l'excellent livre de Richard Heinberg: petrole, la fête est finie.
ouvrage de référence sur le sujet, qui fait également le lien entre énergie abondante et croissance démographique mondiale. Très intéressant et parfois un peu déprimant.

ਚੰਗਾ ਸ਼ਾਮ ਨੂੰ,
0 x
ਚਿੱਤਰ
ਮੇਰੇ ਦਸਤਖਤ ਕਲਿੱਕ ਕਰੋ
ਗਣਨਾ
ਮੈਨੂੰ econologic ਖੋਜਣ
ਮੈਨੂੰ econologic ਖੋਜਣ
ਪੋਸਟ: 5
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 11/11/07, 16:01

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ ਗਣਨਾ » 17/01/09, 20:02

Excusez moi si le prend la discussion en cours mais je pense
que la discussion peut être éclairé par la vidéo que Jancovici à mis à disposition a partir de son site www.manicore.com
Le lien direct est
http://storage02.brainsonic.com/custome ... index.html

Sorry si vous la connaissez déjà ...
0 x
ਯੂਜ਼ਰ ਅਵਤਾਰ
Capt_Maloche
ਸੰਚਾਲਕ
ਸੰਚਾਲਕ
ਪੋਸਟ: 4545
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 29/07/06, 11:14
ਲੋਕੈਸ਼ਨ: Ile ਦੇ ਫ੍ਰੈਨ੍ਸ
X 27

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ Capt_Maloche » 18/01/09, 22:11

Cuicui ਨੇ ਲਿਖਿਆ:ਜਿਨ੍ਹਾਂ ਨੇ ਹਵਾ ਖਰੀਦੀ ਉਹ ਹਾਰ ਗਏ.
ਜਿਨ੍ਹਾਂ ਨੇ ਉਨ੍ਹਾਂ ਨੂੰ ਵੇਚਿਆ (ਝੁਕਿਆ) ਜਿੱਤੇ. ਮੈਂ ਹੈਰਾਨ ਹਾਂ ਕਿ ਉਨ੍ਹਾਂ ਨੇ ਕਿਹੜੇ ਖਾਤਿਆਂ 'ਤੇ ਨਕਦੀ ਪਾਈ ਹੈ.


Non, ce n'est pas tout à fait ça : tous ceux qui ont acheté en bourse ont perdus.

Quelques uns ont vendus, ce qui a fait chuter les cours et tous les autres ont perdus

mais bon, on dit bien que tant qu'on a pas vendu, rien n'est perdu...

alors, t'es pas perdu? : Cheesy:
0 x
"ਖਪਤ ਸੁਖ ਲਈ ਇੱਕ ਖੋਜ, ਇੱਕ ਵਧ ਰਹੀ ਸਦੀਵੀ ਬੇਕਾਰ ਨੂੰ ਭਰਨ ਲਈ ਇੱਕ ਢੰਗ ਦੇ ਬਰਾਬਰ ਹੈ. ਕੁੰਜੀ, ਨਿਰਾਸ਼ਾ ਦਾ ਇੱਕ ਬਹੁਤ ਸਾਰਾ ਅਤੇ ਇੱਕ ਛੋਟਾ ਜਿਹਾ ਦੋਸ਼, ਵਾਤਾਵਰਣ ਜਾਗਰੂਕਤਾ ਨਾਲ ਲੈੱਸ, ਨਾਲ." (ਜ਼ਰਾਰ Mermet)
AAHH ouch ouch, OUILLE,! ^ _ ^
ਯੂਜ਼ਰ ਅਵਤਾਰ
Remundo
ਸੰਚਾਲਕ
ਸੰਚਾਲਕ
ਪੋਸਟ: 8811
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 15/10/07, 16:05
ਲੋਕੈਸ਼ਨ: Clermont Ferrand
X 242

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ Remundo » 18/01/09, 22:32

Salut Cosinus, oui on la connaît déjà, mais c'est une excellente référence pour les nouveaux visiteurs

En attendant, on peut se marrer...
ਚਿੱਤਰ
Voici le héraut de la haute finance du IIIème millénaire. :P
0 x
ਚਿੱਤਰਚਿੱਤਰਚਿੱਤਰ




  • ਇਸੇ ਵਿਸ਼ੇ
    ਜਵਾਬ
    ਵਿਚਾਰ
    ਪਿਛਲੇ ਪੋਸਟ

ਵਾਪਸ ਕਰਨ ਲਈ "ਜੈਵਿਕ ਇੰਧਨ: ਤੇਲ, ਗੈਸ, ਕੋਲਾ, ਪ੍ਰਮਾਣੂ (fission ਅਤੇ fusion)"

ਆਨਲਾਈਨ ਕੌਣ ਹੈ?

ਇਸ ਨੂੰ ਬ੍ਰਾਉਜ਼ ਕਰਨ ਵਾਲੇ ਵਰਤੋਂਕਾਰ forum : ਕੋਈ ਰਜਿਸਟਰਡ ਉਪਭੋਗਤਾ ਅਤੇ 3 ਮਹਿਮਾਨ ਨਹੀਂ