ਸੋਲਰ ਥਰਮਲ: ਸੌਰ ​​ਵਸੂਲਣ CESI, ਹੀਟਿੰਗ, ਗਰਮ ਪਾਣੀ, ਸਟੋਵਾ ਅਤੇ ਸੂਰਜੀ ਕੂਕਰਥਰਮਲ ਬਫਰ ਦੁਆਰਾ ਗਰਮੀ

ਇਸ ਦੇ ਸਾਰੇ ਫਾਰਮ ਵਿਚ ਸੋਲਰ ਥਰਮਲ ਊਰਜਾ: ਸੋਲਰ ਹੀਟਿੰਗ, ਗਰਮ ਪਾਣੀ, ਇੱਕ ਸੂਰਜੀ ਕੁਲੈਕਟਰ ਦੀ ਚੋਣ, ਸੋਲਰ ਇਕਾਗਰਤਾ, ਓਵਨ ਅਤੇ ਸੂਰਜੀ ਕੂਕਰ, ਗਰਮੀ ਬਫਰ, ਸੂਰਜੀ ਤਲਾਅ, ਵਾਤਾਅਨੁਕੂਲਿਤ ਅਤੇ ਸੂਰਜੀ ਠੰਡੇ ਕੇ ਸੂਰਜੀ ਊਰਜਾ ਸਟੋਰੇਜ਼ ..
ਏਡ, ਸਲਾਹ, ਵਨਡੇ ਅਤੇ ਪ੍ਰਾਪਤੀ ਦੀ ਮਿਸਾਲ ...
ਐਚ
ਮੈਨੂੰ econologic ਸਿੱਖ
ਮੈਨੂੰ econologic ਸਿੱਖ
ਪੋਸਟ: 15
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 01/09/08, 09:07

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ ਐਚ » 10/05/13, 11:19

bonjour,

Je construis actuellement une petite serre pour hiverner mes plantes et éviter qu'elles encombrent la véranda. Pour le chauffage, j'ai pensé dans un premier temps à faire fermenter du fumier (éventuellement de la paille) pour produire de la chaleur. Renseignements pris, j'ai opté ensuite pour l'installation d'une réserve d'eau sur le sol afin d'avoir un tampon thermique. Il semble que cela ne soit pas très efficace. Je découvre enfin sur ce forum qu'il est plus intéressant d'enterrer cette réserve d'eau.

Cortejuan utilise des résistances plongeantes pour chauffer cette eau. Aussi, j'aimerais connaître le modèle qu'il a utilisé pour élever la température de l'eau à 17° C. J'envisage plutôt d'opter pour un panneau photovoltaïque.[/b]
0 x

cortejuan
ਚੰਗਾ éconologue!
ਚੰਗਾ éconologue!
ਪੋਸਟ: 245
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 01/12/10, 19:34
ਲੋਕੈਸ਼ਨ: Franche-Comte
X 3

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ cortejuan » 10/05/13, 13:34

bonjour,

il faut d'abord savoir si le but du tampon thermique que tu envisages est d'économiser de l'énergie payante (électricité ou gaz) ou si le tampon est utilisé pour restituer la chaleur diurne, la nuit (ou les deux).

Dans le premier cas, l'intérêt d'enterrer la réserve d'eau est d'éviter d'utiliser l'espace dédié aux plantes dans la serre. De plus les fuites calorifiques sont récupérées dans le sol donc la solution est optimale mais il faut un échangeur (radiateur + pompe + thermostat) car si la cuve est enterrée, l'échange thermique avec la serre sera très faible devant les pertes nocturnes à travers les vitres de la serre.

Si c'est pour jouer sur le tampon thermique, l'intérêt de résistances plongeantes est nul sauf si comme moi, tu bénéficies d'un tarif de type EJP : Les résistances chauffent l'eau la nuit (en période normale) et la chaleur est restituée le jour (en période EJP).

Le must est un poêle/bouilleur a bois (plutôt extérieur par commodité, par sécurité et par souci d'économie de place dans la serre).

J'en ai acheté un mais c'est parfaitement réalisable et avec une brouette de bois, tu chauffes 2000 l d'eau à 50 degrés, les calories seront restituées au fil du temps et suivant la température qui tu souhaiteras maintenir, tu pourras maintenir ta serre hors gel au moins une semaine.

cordially
0 x
ਐਚ
ਮੈਨੂੰ econologic ਸਿੱਖ
ਮੈਨੂੰ econologic ਸਿੱਖ
ਪੋਸਟ: 15
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 01/09/08, 09:07

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ ਐਚ » 10/05/13, 14:37

Le but premier est de maintenir la serre hors gel d'où l'intérêt du tampon thermique réalisé par une réserve d'eau que l'on chauffe. Le choix de l'électrique est surtout lié à la situation du jardin en pleine ville. Pourquoi du photovoltaïque? Parce que c'est plus écolo et surtout parce que le jardin est peuplé d'arbustes en tous genres et que je n'est pas trop le temps de me remettre à faire des terrassements pour le passage des fils électriques.

L'idée des résistances me parait bonne mais, plutôt que de choisir un modèle au pif et de tâtonner, je préférais connaître celui que tu as utilisé. En fonction de ce renseignement, de la surface de ma serre, de sa réserve d'eau et des panneaux solaires disponibles sur le marché, j'essaierais de trouver une résistance qui convienne.
Et si je sens que cela ne fonctionnera pas, j'en reviendrai à mon idée de départ, peu élégante, mais efficace.
0 x
cortejuan
ਚੰਗਾ éconologue!
ਚੰਗਾ éconologue!
ਪੋਸਟ: 245
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 01/12/10, 19:34
ਲੋਕੈਸ਼ਨ: Franche-Comte
X 3

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ cortejuan » 10/05/13, 17:18

ਮੁੜ,

Ah oui, j'ai compris...

concernant les résistances utilisées, ce sont de simple thermoplongeurs utilisés pour chauffer un liquide quelconque, elles sont disponibles partout. J'en ai installés deux de 350 W chacune donc de faible puissance permettant de maintenir l'eau à environ 10 degrés en période de grand froid. Le problème, mais d'autres sur ce site te répondront mieux que moi, le problème donc est la surface de tes capteurs : si on considère que tu as besoin de 700 W de puissance , il te faudra plusieurs m² de surface de captage donc ça va te coûter plutôt cher. Pourquoi ne pas opter pour un capteur thermique solaire ? Tu pourras le fabriquer toi même et tu chaufferas de manière plus efficace ton eau. Le photovoltaïque de faible surface est idéal pour éclairer pas pour chauffer.

cordially
0 x
ਐਚ
ਮੈਨੂੰ econologic ਸਿੱਖ
ਮੈਨੂੰ econologic ਸਿੱਖ
ਪੋਸਟ: 15
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 01/09/08, 09:07

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ ਐਚ » 13/05/13, 11:25

bonjour,

Merci pour le renseignement.

J'ai bien prévu le capteur solaire que je fabriquerai moi-même. Faute de temps, j'opte provisoirement pour le photovoltaïque. Ce panneau me servira par la suite pour l'éclairage d'un cabanon.

ਸ਼ੁਭਚਿੰਤਕ.
0 x

cortejuan
ਚੰਗਾ éconologue!
ਚੰਗਾ éconologue!
ਪੋਸਟ: 245
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 01/12/10, 19:34
ਲੋਕੈਸ਼ਨ: Franche-Comte
X 3

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ cortejuan » 06/11/13, 16:23

bonjour,

quelques nouvelles du front. Je rappelle mon système : une serre de 31 m3 de volume et de 15,6 m2 de surface au sol. chauffage par accumulation solaire et poêle à bois extérieur. la chaleur est stockée dans une réserve sous la serre ( 900 litres) et à l'extérieur (2000 litres isolés thermiquement). La chaleur est acheminée par un système de tuyaux vers des radiateurs de voitures équipés de leurs ventilos. Les pompes utilisées sont de basse consommation (pompes de voitures électriques).

L'hiver passé, le système a fonctionné sans l'apport du poêle (acheté en fin d'hiver). L'absence de soleil m'a obligé à fonctionner avec du gaz propane pour ne pas surcharger l'installation électrique alimentant ma PAC. Donc grosse consommation de gaz (environ 60 litres) sachant que la température de consigne est de 10 degrés.

Les températures des réserves d'eau sont régulièrement descendue à une dizaine de degrés donc idéal pour que ça ne gèle pas mais inadapté à mon souhait de maintenir 10 degrés dans la serre.

L'apport du poêle a bois a tout changé. Sa puissance' est d'une dizaine de kW.

Voici quelques chiffres :

Une heure de chauffe c'est 6 degrés de gagné sur la température des 2000 litres d'eau soit une énergie stockée de 13.9 kWh, suffisant pour maintenir la température dans la serre durant toute la nuit lorsque la température tombe à 3 ou 4 degrés à l'extérieur.

Donc en bref, une flambée d'une heure c'est une température de 10 degrés durant 12 heures, donc c'est parfait.

MAIS, c'est pas si simple car en fait l'expérience montre qu'il est nécessaire pour que ça fonctionne bien (le système ne tourne pas tout le temps) que la température de la réserve soit la plus haute possible. Dans mon cas, vu les tuyauteries et les cuves en polypropylène et polyéthylène je limite la température à 40 degrés.

Sachant que je perds au plus une dizaine de degrés par nuit (nuit au voisinage de 0 degrés) je recharge mon poêle tous les 3 jours.

Quand il fera très froid (-10 degrés) je rechargerai tous les jours.

Donc c'est un peu de présence mais comme le poêle est dehors, une surchauffe ne présente aucun danger sinon que l'eau arrive dans les cuves à 70 degrés (encore acceptable vu le matériel).

Donc mes conclusions

au plan énergie solaire, le système est bon si les périodes ensoleillées sont importantes, en période de temps couvert ou brumeux c'est une cata. Donc la serre n'est pas le piège à énergie solaire comme je le pensais. Il faudrait des échangeurs beaucoup plus efficaces que mes radiateurs de voiture.

Le système est toutefois valable au printemps et en automne car il écrête les montées de températures diurnes et restitue la nuit ce qui permet de monter la consigne autour de 15 degrés.

Il est illusoire de vouloir chauffer une serre avec des fluides caloporteurs basse température (de 10 à 20 degrés) car le rayonnement vers le ciel est tel qu'il faut une forte puissance instantanée (liée à la température de l'eau stockée).

A fortiori, l'installation de bassines d'eau voir de plus gros récipients ne garantira absolument pas le non gel des plantes car la puissance délivrée instantanément est ridicule par rapport aux pertes par rayonnement/conduction (sauf si la serre est super-isolée (conduction ET rayonnement)).

Voilà, voilà pour ce qui est de mon projet juste avant l'hiver.

Au niveau production fruitière, le maintien de la température hivernale, la température douce au printemps (grâce au soleil) et le brassage régulier m'a permis de récolter 150 gros fruits de la passion durant l'été.

cordially
0 x
ਐਚ
ਮੈਨੂੰ econologic ਸਿੱਖ
ਮੈਨੂੰ econologic ਸਿੱਖ
ਪੋਸਟ: 15
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 01/09/08, 09:07

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ ਐਚ » 12/11/13, 10:09

bonjour,

Pour améliorer les "performances" de ma future serre, je vais creuser pour qu'elle soit plus ou moins enterrée. Les vitres seront inclinées de telle sorte que les rayons du soleil les frappent perpendiculairement aux environ du solstice d'hiver (ou peut-être plutôt en janvier-février, époque souvent la plus froide en plaine).
0 x
cortejuan
ਚੰਗਾ éconologue!
ਚੰਗਾ éconologue!
ਪੋਸਟ: 245
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 01/12/10, 19:34
ਲੋਕੈਸ਼ਨ: Franche-Comte
X 3

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ cortejuan » 12/11/13, 15:49

bonjour,

incliner les vitrages c'est une bonne idée, les serres dites hollandaises sont ainsi conçues, cela dit, si cette technique améliore la capture des calories solaires, elle expose un peu plus la serre au vide céleste durant la nuit.

De mon côté, je viens d'acquérir un enregistreur de température permettant d'utiliser plusieurs capteurs. Je commence à faire mes premiers tests et c'est vraiment intéressant. Je vais comparer avec et sans rideau opaque la nuit. Mes premiers résultats sont très étonnants mais travaillant dans la recherche, je sais que chaque fois (ou presque) où j'ai obtenu des résultat très inattendus, il y avait une erreur de manip quelque part...

Dès que je confirme mes résultats, je poste les graphes de températures pour ceux que ça intéresse.

cordially
0 x
ਐਚ
ਮੈਨੂੰ econologic ਸਿੱਖ
ਮੈਨੂੰ econologic ਸਿੱਖ
ਪੋਸਟ: 15
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 01/09/08, 09:07

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ ਐਚ » 12/11/13, 16:10

Je ne suis pas sûr car dans nos régions, en hiver, les rayons du soleil font un angle d'environ 20° (plus dans les régions du sud), soit des parois inclinées à 70°. Si la partie nord est constituée d'un mur isolant, la partie sommitale de la serre peut être occultée pendant les périodes les plus froides et limiter ainsi le rayonnement vers le ciel.
0 x
cortejuan
ਚੰਗਾ éconologue!
ਚੰਗਾ éconologue!
ਪੋਸਟ: 245
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 01/12/10, 19:34
ਲੋਕੈਸ਼ਨ: Franche-Comte
X 3

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ cortejuan » 12/11/13, 16:20

C'est vrai que si les hollandais qui sont d'excellents jardiniers ont opté pour ce type de configuration, c'est que ça doit être efficace...


Bonne chance dans tes travaux. Je vais suivre avec intérêt

cordially
0 x




  • ਇਸੇ ਵਿਸ਼ੇ
    ਜਵਾਬ
    ਵਿਚਾਰ
    ਪਿਛਲੇ ਪੋਸਟ

ਵਾਪਸ "ਸੋਲਰ ਥਰਮਲ: ਸੌਰ ​​ਵਸੂਲਣ CESI, ਹੀਟਿੰਗ, ਈਸੀਐਸ, ਓਵਨ ਅਤੇ ਸੂਰਜੀ ਕੂਕਰ"

ਆਨਲਾਈਨ ਕੌਣ ਹੈ?

ਇਸ ਨੂੰ ਬ੍ਰਾਉਜ਼ ਕਰਨ ਵਾਲੇ ਵਰਤੋਂਕਾਰ forum : ਕੋਈ ਰਜਿਸਟਰਡ ਉਪਭੋਗਤਾ ਅਤੇ 2 ਮਹਿਮਾਨ ਨਹੀਂ