ਜੈਵਿਕ ਇੰਧਨ: ਤੇਲ, ਗੈਸ, ਕੋਲਾ, ਪ੍ਰਮਾਣੂ (fission ਅਤੇ Fusion)Fessenheim ਪ੍ਰਮਾਣੂ ਸ਼ਕਤੀ ਦੇ ਪੌਦੇ 30 ਸਾਲ!

ਤੇਲ, ਗੈਸ, ਕੋਲਾ, ਪ੍ਰਮਾਣੂ, PWR, EPR, ਗਰਮ ਫਿਊਜ਼ਨ, ITER, ਥਰਮਲ, ਸਵੈਉਤਪਾਦਨ, trigeneration. Peakoil, ਖਾਤਮਾ, ਅਰਥਸ਼ਾਸਤਰ, ਭੂ-ਤਕਨਾਲੋਜੀ ਅਤੇ ਰਣਨੀਤੀ.
jessle
ਮੈਨੂੰ econologic ਨੂੰ ਸਮਝਣ
ਮੈਨੂੰ econologic ਨੂੰ ਸਮਝਣ
ਪੋਸਟ: 107
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 27/10/07, 23:08

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ jessle » 19/03/08, 16:26

ਚੰਗਾ

Habitant dans la zone de moins de 30 km de cette centrale je m'exprime

Il est vrais qu'il faudrait ce passer de centrales nucléaires , mais pour l'instant pour notre et mon confort on ne peut pas s'en passer.
Je suis d'accord on ferait mieux de dépenser notre énergie pour l'énergie non nucléaire

Le fossé rhénan est actif sismiquement
2 tremblement de terre ressentis supérieur à 4 les derniéres années.

le dernier date du 15/03/2008 magnitude 1.9 à environ 60 km de Fessenheim

Le risque est présent


les Bâlois voulaient une centrale de géothermie et avec les travaux
ils on réactiver une faille donc 3 séismes en trois mois voir article

www.rfi.fr/actufr/articles/085/article_49140.asp

La centrale sert de point de reprère pour les avions militaire base aérienne à quelque km , je me souvient d'une visite à la centrale nucléaire où on nous expliquait que pour les pilotes il visaient visuellement la centrale et ce dirigeaient sur la centrale pour trouver la base .

Il est vrais qu'elle est bien visible et de loin de plus il y a deux girophares sur la central visible de nuit à 30 km environ.


a+
0 x

ਲੂਹਾਕ
ਮੈਨੂੰ econologic ਸਿੱਖ
ਮੈਨੂੰ econologic ਸਿੱਖ
ਪੋਸਟ: 16
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 05/09/07, 10:39

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ ਲੂਹਾਕ » 19/03/08, 19:14

Je suis personnellement un anti-nucléaire convaincu en raison des risques encourus que de mon point de vue rien en justifie et bien sûr des déchets. Concernant l'énergie gaspillée par les anti-nucléaires, il s'agit surtout d'énergie humaine et qui a consisté aussi pour une bonne part à démontrer les possibilités en matière d'économies d'énergies (ce qui ne me semble pas inutile). On pourrait aussi mettre dans la balance le temps de travail de recherche dépensé pour l'énergie nucléaire et imaginer ce que ce aurait pu donner si tout cela avait été consacré aux renouvelables.

Je savais pas que les Alsaciens étaient mal vus, chez moi (Rhône Alpes) en tout cas j'en ai jamais entendu parler… : Lol:

Enfin, je n'ai pas trop compris ce que le point de repère pour avions de chasse venait faire dans le post de jessle… : ਸਦਮਾ:
0 x
ਯੂਜ਼ਰ ਅਵਤਾਰ
Christophe
ਸੰਚਾਲਕ
ਸੰਚਾਲਕ
ਪੋਸਟ: 53365
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 10/02/03, 14:06
ਲੋਕੈਸ਼ਨ: ਗ੍ਰੀਨਹਾਉਸ ਗ੍ਰਹਿ
X 1401

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ Christophe » 19/03/08, 19:21

C'est surtout les "cheminées" de vapeur qui sont utilisé.

Par beau temps, on peut les voir jusqu'a 50 km au sol...donc en l'air beaucoup plus loin.

Pour un vol sans instrument (VFR) ca doit être intéressant...
0 x
Andre
Pantone ਇੰਜਣ ਖੋਜਕਰਤਾ
Pantone ਇੰਜਣ ਖੋਜਕਰਤਾ
ਪੋਸਟ: 3787
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 17/03/05, 02:35
X 9

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ Andre » 19/03/08, 21:54

ਹੈਲੋ
La centrale sert de point de reprère pour les avions militaire base aérienne à quelque km , je me souvient d'une visite à la centrale nucléaire où on nous expliquait que pour les pilotes il visaient visuellement la centrale et ce dirigeaient sur la centrale pour trouver la base


Je doute que le avions militaires aie besoin de ces reperes , il sont en mesure de planter un missile dans un gand immeuble appartement No X dans la fenetre de la salle de bain.
Rien que sur les petits avions même ULM avec un GPS on peut s'aligner assez serré dans des endroits (hostiles) sans repères ..

ਅੰਦ੍ਰਿਯਾਸ
Photo faite lundi dernier
Quand tu t'enfile 300km audesus d'un tel décords tous les reperes se ressembles .. neige , foret , lacs a perte de vue

ਚਿੱਤਰ
0 x
ਲੂਹਾਕ
ਮੈਨੂੰ econologic ਸਿੱਖ
ਮੈਨੂੰ econologic ਸਿੱਖ
ਪੋਸਟ: 16
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 05/09/07, 10:39

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ ਲੂਹਾਕ » 20/03/08, 08:10

ਚੀਮਾਂ 'ਤੇ ਜੋ ਮੈਂ ਇਕ ਮਾਪਦੰਡ ਵਜੋਂ ਨਹੀਂ ਸਮਝਿਆ ਉਹ ਉਹੀ ਹੈ ਜੋ ਚਰਚਾ ਵਿਚ ਆਇਆ!
ਇਹ ਪੌਦੇ ਨੂੰ ਬਚਾਉਣ ਲਈ ਗੰਭੀਰ ਦਲੀਲ ਵਜੋਂ ਨਹੀਂ ਵਰਤੀ ਜਾਂਦੀ ???
ਜੇ ਇਹ ਕੇਸ ਹੈ : mrgreen: ...
0 x

ਯੂਜ਼ਰ ਅਵਤਾਰ
Christophe
ਸੰਚਾਲਕ
ਸੰਚਾਲਕ
ਪੋਸਟ: 53365
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 10/02/03, 14:06
ਲੋਕੈਸ਼ਨ: ਗ੍ਰੀਨਹਾਉਸ ਗ੍ਰਹਿ
X 1401

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ Christophe » 20/03/08, 09:01

Toutafé Louhac!

André c'est dans le cas d'entrainements en vol à vue...
0 x
Chatham
ਮੈਨੂੰ 500 ਸੰਦੇਸ਼ ਪੋਸਟ!
ਮੈਨੂੰ 500 ਸੰਦੇਸ਼ ਪੋਸਟ!
ਪੋਸਟ: 536
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 03/12/07, 13:40

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ Chatham » 20/03/08, 09:29

jessle ਨੇ ਲਿਖਿਆ:ਚੰਗਾ

Habitant dans la zone de moins de 30 km de cette centrale je m'exprime

I
Le fossé rhénan est actif sismiquement
2 tremblement de terre ressentis supérieur à 4 les derniéres années.

le dernier date du 15/03/2008 magnitude 1.9 à environ 60 km de Fessenheim

Le risque est présent


les Bâlois voulaient une centrale de géothermie et avec les travaux
ils on réactiver une faille donc 3 séismes en trois mois voir article

La centrale sert de point de reprère pour les avions militaire base aérienne à quelque km , je me souvient d'une visite à la centrale nucléaire où on nous expliquait que pour les pilotes il visaient visuellement la centrale et ce dirigeaient sur la centrale pour trouver la base .

Il est vrais qu'elle est bien visible et de loin de plus il y a deux girophares sur la central visible de nuit à 30 km environ.


a+


J'habite à ~30km au nord de cette centrale et en 25ans il n'y a eu que 2 séismes qui ont été réellement ressentis par des personnes sensibles, le premier juste assez fort pour faire légèrement balancer mon plafonnier au 3 ° étage d'un immeuble "papier mâché" des années 70...le second était d'ailleurs un peu plus fort que le premier et à ce moment là j'étais en train de causer avec une vingtaine de collègues lors d'une réunion d'un club tout près de l'épicentre: personne n'a rien remarqué et on a appris le truc dans la presse...tout ça pour dire que ce n'est pas sérieux...
Les injections d'eau des Bâlois c'était carrément de l'inconscience car justement dans ce coin là il y a des failles (fractures entre la forêt noire/ Vosges et Jura) et il est bien connu que les infiltratons d'eau font jouer les failles en les lubrifiant: très courant aussi sur les barrages car là en plus des infiltrations il y a la masse de l'eau...Par contre près de chez moi il y a une installation similaire à celle des Bâlois et il n'y a jamais eu de séisme durant les 5 ans de fonctionnement...Pourtant il y a un (très) ancien Volcan de rift (comblement d'une fissure) côté Allemand... (Kayserstuhl)

Il est très courant pour les pilotes de prendre un point de repère pour la navigation, donc rien d'étonnant de s'aligner sur une installation isolée et remarquable, dans le bas Rhin c'est plutôt la cathédrale de Strasbourg... mais le survol ou même l'approche de la centrale (ou d'une raffinerie ou d'un site militaire sensible...) en vol sont rigoureusement interdits (un moment donné il y avait même une batterie de "crotale" en protection de la centrale...)

Lorsque je comparais centrale et avions c'était pour expliquer les effets d'une maintenance suivie... : Cheesy:
0 x
ਯੂਜ਼ਰ ਅਵਤਾਰ
Christophe
ਸੰਚਾਲਕ
ਸੰਚਾਲਕ
ਪੋਸਟ: 53365
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 10/02/03, 14:06
ਲੋਕੈਸ਼ਨ: ਗ੍ਰੀਨਹਾਉਸ ਗ੍ਰਹਿ
X 1401

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ Christophe » 28/06/11, 16:16

La centrale de Fessenheim accumule les dysfonctionnements

Par Sophie Chapelle (28 juin 2011)


Faut-il fermer la centrale de Fessenheim, la doyenne du parc nucléaire français ? Située en Alsace, à la frontière avec l’Allemagne, la centrale accumule les défauts de sécurité, enregistre un taux d’incidents supérieur à la moyenne nationale, et reste vulnérable aux séismes et crues exceptionnelles. Des lacunes dans la « culture de sûreté » commencent à se multiplier. Population, élus alsaciens et voisins allemands demandent la fermeture de la centrale.

Fessenheim, la plus ancienne et la plus décriée des centrales françaises, obtiendra t-elle une prolongation d’exploitation de son réacteur n°1 ? Tous les 10 ans, une visite de sécurité et de qualité est effectuée dans chaque centrale nucléaire française. Fessenheim, entrée en service en 1977, en est donc à sa troisième « visite décennale ». Le 23 juin, Le Figaro affirme que l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), « approuve la prolongation pour 10 ans du fonctionnement du réacteur ». Le même jour, sans s’attarder sur les révélations du quotidien, l’ASN indique sur son site qu’elle « prendra position début juillet ».

Le dossier est éminemment sensible. Situé à 1,5 km de l’Allemagne – qui s’engage à sortir du nucléaire d’ici à 2022, le site de Fessenheim, exploité par EDF, contient deux réacteurs nucléaires à eau pressurisée de 900 mégawatts chacun. Son réacteur n°1 accumulerait, selon les associations écologistes, les défauts de sûreté. Le Groupement de scientifiques pour l’information sur l’énergie nucléaire (GSIEN) a recensé plus de 240 « accidents » depuis 2000. Et une tendance lourde se dégage pour ce réacteur : « Un taux d’événements significatifs bien plus important que la moyenne nationale. » Florien Kraft, chef de la section strasbourgeoise de l’ASN, se défend  : « Ce n’est pas le nombre d’anomalies qui est important, mais la façon dont l’exploitant en tire des leçons. »

Des risques en cas de séisme ou de crue exceptionnelle

La liste des avis d’incidents de la centrale de Fessenheim mis en ligne sur le site de l’ASN remonte à janvier 2000. Dysfonctionnement de pompes de refroidissement ou de groupe électrogène de secours, vannes défectueuses, accumulation d’anomalies, alarmes en panne... Depuis 11 ans, 47 incidents « significatifs » ont été recensés sur le site, dont trois depuis le début de l’année. Le dernier remonte au 3 avril 2011 : « Alors que le réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Fessenheim était dans une phase de montée en puissance après une opération de maintenance, indique l’ASN, un système de protection automatique a provoqué l’arrêt du réacteur à la suite d’une erreur de pilotage. » Un arrêt de réacteur classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Selon cette échelle de gravité des événements nucléaires, qui comprend 7 niveaux, le niveau 1 correspond à « des anomalies, des sorties du régime de fonctionnement autorisé des installations, l’utilisation anormale de sources radioactives ou le déroulement anormal de transports en raison de défaillances de matériel, des erreurs humaines ou des insuffisances dans l’application des procédures ». Lorsque EDF déclenche le 27 décembre 2009 un plan d’urgence interne sur le site de Fessenheim après que « des débris végétaux [ont] entraîné une réduction partielle des débits dans les circuits de refroidissement », l’incident est également classé niveau 1 par l’ASN. Mais que se passerait-il si plusieurs « anomalies » et dysfonctionnements intervenaient en même temps ?

À la demande de la Commission locale d’information et de surveillance (CLIS) de Fessenheim, le GSIEN a rendu en juin 2010 un rapport sur la 3e visite décennale du réacteur n°1 de Fessenheim. Venant en contrepoint du bilan des installations réalisé par l’ASN, le GSIEN pointe dans son rapport le risque combiné d’inondations et de séismes, « l’effet domino ». La centrale nucléaire de Fessenheim se situe en bordure du canal d’Alsace et sur une zone sismique, dont la référence est le séisme de Bâle en 1356 de magnitude 6,2. Conçue pour résister à un séisme de magnitude 6,7, la centrale fait l’objet de travaux de mise aux normes sismiques depuis 2008. En parallèle, l’ASN épingle en décembre 2010 dans une lettre envoyée au directeur de la centrale, des manquements dans la préparation du Plan d’urgence interne inondation. Du côté de la Commission locale d’information sur la sécurité (CLIS), on n’écarte pas l’idée d’une rupture de la digue en cas de séisme ou d’une crue exceptionnelle.

Sérieuses lacunes dans le respect de procédures de sûreté

Dans l’immédiat, l’un des points essentiels selon le GSIEN est de renforcer le radier – la dalle de béton construite sous la cuve du réacteur n°1. Mesurant un mètre d’épaisseur, le radier est situé 4 mètres au dessus de la nappe phréatique du Rhin. En cas d’accident grave avec fusion même partielle du cœur radioactif, la dalle de béton pourrait être percée et le Rhin contaminé. Un épaississement du radier est « la solution la plus adaptée pour répondre à la problématique d’une éventuelle interaction corium-béton suite à la percée précoce de la cuve, » indique le rapport. Les travaux nécessaires sont évalués à une centaine de millions d’euros.

Autre point noir : « une dérive certaine de la culture de sûreté (qui) pourrait à terme mettre en cause la capacité du site à réagir à une situation de crise ». La liste des incidents liés au non-respect de la conduite à tenir est longue. Entre janvier et octobre 2008 par exemple, 6 incidents de ce type sont recensés par l’ASN, allant « d’un défaut de préparation d’une intervention de maintenance » au « mauvais réglage du seuil de l’alarme de contrôle ». En mai 2002, l’ASN parle même d’une « accumulation d’erreurs humaines et du défaut de communication constaté, signes de lacunes dans la culture de sûreté ». Les causes de ces dysfonctionnements peinent pour le moment à être établies par le GSIEN. Habitudes de fonctionnement ? Défaut de formation continue ? Remplacement des personnels ? Recours à des entreprises extérieures ? Même s’il semble que « des mesures correctives » aient été mises en place, « leur effet tarde à se faire sentir », résume le GSIEN...

(...)


Suite source : http://www.bastamag.net/article1625.html

Ceci n'empêche pas cela: https://www.econologie.com/forums/subvention ... 20-20.html
0 x
ਯੂਜ਼ਰ ਅਵਤਾਰ
Stipe
ਚੰਗਾ éconologue!
ਚੰਗਾ éconologue!
ਪੋਸਟ: 224
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 07/01/11, 14:36
ਲੋਕੈਸ਼ਨ: Oise (60)

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ Stipe » 28/06/11, 16:37

Topic amusant à relire : mrgreen:
Le temps passe... et on change : Lol:
0 x
dedeleco
Econologue ਮਾਹਰ
Econologue ਮਾਹਰ
ਪੋਸਟ: 9211
ਰਜਿਸਟਰੇਸ਼ਨ: 16/01/10, 01:19
X 6

ਪੜ੍ਹੇ ਸੁਨੇਹਾਕੇ dedeleco » 28/06/11, 18:23

Le séisme de Bâle en 1356 était plutôt proche de force 7, avec des destructions sur 300Km autour (Harroun Terzieff en parlait ) et pour le nucléaire, le France a sous estimé ce séisme à 6,2, qui était de force 7 pour détruire à 300Km !!

Les Suisses sont d'un avis différent et ils sont bien placés pour s'en souvenir !!

De plus toute la méthode Française, de ne tenir compte que des séismes dont on garde un souvenir, est absurde et dangereuse, car la géologie du fossé Rhin - Jura-Rhône montre qu'il se produit des tremblements de terre de force 8 à 9 qui bougent tout et cassent tout, plus rarement qu'au Japon, mais bien réels !!

Donc on sous estime, et si on avait 5000 ans de souvenirs historiques, on aurait bien plus peur, d'un séisme de force 7 à 9 vu qu'il n'y en pas eu sur les 2000 ans passés !!

Donc vu le blocage net et clair sur 2000ans le risque de déblocage brutal force 8 est bien élevé.

Et alors vu l'absence de construction antisismique valable, il y aura destruction de tout, maisons, usines et centrales nucléaires et un million de morts !!


Enfin dans la courbe fréquence (ou probabilité) en fonction de la force des séismes, presque toute l'énergie se trouve dans les séismes les plus forts de force 9 !!
Ainsi on peut calculer leur probabilité et nulle part sur terre on est à l'abri totalement !!

Cette méthode est bien meilleure que toutes les autres qui surtout camouflent des mensonges !!

Les Japonais ont sous estimé leur tsunami par pression du nucléaire, et en subissent les conséquences !!
0 x




  • ਇਸੇ ਵਿਸ਼ੇ
    ਜਵਾਬ
    ਵਿਚਾਰ
    ਪਿਛਲੇ ਪੋਸਟ

ਵਾਪਸ ਕਰਨ ਲਈ "ਜੈਵਿਕ ਇੰਧਨ: ਤੇਲ, ਗੈਸ, ਕੋਲਾ, ਪ੍ਰਮਾਣੂ (fission ਅਤੇ fusion)"

ਆਨਲਾਈਨ ਕੌਣ ਹੈ?

ਇਸ ਨੂੰ ਬ੍ਰਾਉਜ਼ ਕਰਨ ਵਾਲੇ ਵਰਤੋਂਕਾਰ forum : ਕੋਈ ਰਜਿਸਟਰਡ ਉਪਭੋਗਤਾ ਅਤੇ 5 ਮਹਿਮਾਨ ਨਹੀਂ